LA CDV DANS TOUS SES ETATS
             
SITES AMIS


Présentation de la photo-carte par François Boisjoly

« Depuis la première exposition photographique, le 24 juin 1839 réalisée par Hippolyte Bayard, jusqu’à nos innombrables images numériques à la survie incertaine, les techniques photographiques n’ont cessé d’évoluer.
Les représentations de l’homme dans la société ont été multiples depuis plus de 166 ans. Durant 60 ans, un procédé marqua particulièrement cette évolution : la photo-carte de visite. Cette technique est avant tout un format. Des années 1850 à la veille de la première guerre mondiale, des centaines de millions de ces photographies furent réalisées. En 1862, le photographe Disderi produit à lui seul dans ses ateliers parisiens 2400 photos-carte par jour.
Ces petites photographies au format 5,5cm x 9cm proposent un véritable kaléidoscope de cette société qui s’industrialise. La face photographique de la photo-carte de visite présente toutes les couches de la société, des plus humbles aux plus grands, le recto proposant une multitude de renseignements sur le photographe qui a opéré, sur sa ville, ses techniques, parfois ses tarifs, les Expositions Universelles, etc. »

François Boisjoly



http://photocarte.ish-lyon.cnrs.fr




Les trésors de Paul Frecker


Paul Frecker est un véritable passionné.
Sur son site, où l'on trouvera de nombreuses photos-cartes (et cartes-cabinet), notamment sur le Maghreb et l'Egypte,
sont présentées trois collections exceptionnelles.

D'abord un ensemble de CDV par son créateur lui-même, Eugène Disdéri dont voici un des autoportraits.
On trouvera surtout la série exceptionelle et inédite de CDV sur le voyage de Napoléon III en Algérie dont, avec celles de ma collection, j'ai publié pour la première fois quelques images dans mon livre sur la photo-carte en Algérie.


Outre une série sur les images post-mortem, ne manquez pas non plus la collection unique de CDV par Camille Silvy.
Celui que Cecil Beaton avait surnommé "le Gainsborough de la photographie commerciale" a multilplié les chefs-d'oeuvre en faisant poser dans son studio londonnien les plus grands noms de la haute société de cette ville.
Les décors somptueux y rivalisent avec les toilettes de grand luxe.



http://www.paulfrecker.com



CDV et MILITARIA

Voici un site que tous les amateurs de CDV connaissent déjà. Jérôme Discours est un spécialiste de ce que les collectionneurs nomment "militaria".
On y trouvera une revue des troupes exceptionnelle avec de renseignements tant sur l'évolution des uniformes que sur l'histoire de certains régiments.
Les troupes coloniales et les portraits réalisés notament en Algérie y sont nombreux, Jérôme Discours ayant contribué à l'illustration de mon livre.

Tiré de son site et déjà publié dans notre livre, voici un superbe portrait par Alary-Geiser (vers 1860).
Grâce à une photographie publiée dans Alger photographiée au XIXe siècle (SEITA), j'ai depuis réussi à identifier ce "brillant" officier.
Il s'agit d'un membre de l'état-major de Randon à titre étranger, également photographié par Moulin en 1856, le prince Bibesco né à Bucarest.
La biographie du prince se trouve d'ailleurs sur le site de Jérôme Discours qui m'indique cependant l'existence d'un frère assez ressemblant et au parcours militaire comparable dont il pourrait donc qu'il soit ici le modèle d'Alary-Geiser.


http://www.military-photos.com


LUMINOUS LINT
For collectors and connoiseurs of fine photography"

Le site anglophone Luminous Lint d'Alan Griffiths est un rendez-vous incontournable auquel participent de très nombreux collectionneurs, chercheurs, "connaisseurs" and institutionnels. Le site présente l'actualité de la photographie mais aussi un matériel documentaire remarquable.
Il offre notamment aux visiteurs des expositions virtuelles où la photo-carte tient souvent le premier rôle.
C'est ainsi que j'ai eu le grand plaisir de proposer une série consacrée aux portraits d'enfants en Algérie.
Une autre série très didactique permet depuis peu de mieux connaître les studios photographiques du XIXème siècle :
vitrines, intérieurs, appareils, publicités, etc...
Les décors des studios sont particulièrement évocateurs.
(à droite, un portrait et un décor très sophistiqué du studio Southwell Brothers, collection Paul Frecker)

Bref, un site trés recommandé avec une newsletters particulièrement utile.
 




http://www.luminous-lint.com



    Bienvenue à Auguste et à Marius Maure

Sur la page "La CDV du mois", j'ai déjà présenté une CDV d'Auguste Maure.
Voici désormais un site nouveau entièrement consacré au premier studio ouvert à Biskra vers 1870 ou même avant, puisque sur les murs on peut lire "maison fondée en 1860", ce qui établit sans doute le lien que je n'avais pas trouvé avec le studio du même nom de la rue Tourville à Alger même si, en 1860, Auguste Maure n'a encore que 21 ans.
 Descendant du photographe et de son fis Marius, bien connu pour ses cartes postales, Gilles Dupont vient d'ouvrir un nouveau site. Magnifiquement présenté, c'est une source iconographique inestimable avec plusieurs photos-cartes ou cartes-cabinet, comme celle que je vous popose, exemple de l'art encore trop méconnu d'Auguste Maure.
Bienvenue donc à ce nouveau site-ami que je vous recommande sans aucune réserve.
Nombreux documents sur le studio lui-même et ses transformations de 1870 à 1930.

 http://dondesoi.free.fr/Maure


Mexico, 1860-1865

J'ai déjà publié dans mon livre quelques photos-cartes de cet album mexicain vraiment unique.
Réalisé vers 1860 lors de l'expédition française au Mexique, il a été retrouvé et mis en ligne par la galerie past-to-present.
C'est un témoignage historique unique que je vous invite vivement à découvrir sur le site de cette galerie.
Portraits de Maximilien et de Charlotte, des alliés à la France et des principaux opposants, on y trouve aussi Bazaine et Pepita,
 le colonel Dupin en grand sombrero, des officiers déguisés en guerriers aztèques, quelques vues de Mexico et surtout
de nombreux types et petits métiers mexicains, tout un enxemble qu'il est évidemment passionnant de comparer avec le corpus algérien de ces mêmes années 1860-1865. Quelques rares CDV de la série sont encore à la vente.
Les photographes ont nom François Aubert, Merille, Julio Michaud et Pestel.
Sur ce même site, vous trouverez une exposition-vente de 50 CDV d'actrices et acteurs de la Comédie Française (1870-1880).

http://www.past-to-present.com/maximilian.cfm


                                                        

ACCUEIL CDV




   Copyright Michel Mégnin, 2010
N'hésitez pas à me signaler tout autre site consacré à la CDV : michel.megnin@free.fr